Passer le week-end à opérer m'a vidée. Hier en sortant j'ai fait des courses au magasin d'art, et je me sentais mieux. Ce matin en me levant j'étais bien (merci l'Atarax d'hier soir). Arrivée au taf l'interne con m'a fait chier pour faire un bloc qu'il n'est pas à moi de faire, et bam, je pars en vrille.

Vacances vendredi soir. Je n'en peux plus tellement j'ai hâte. Je suis à deux doigts de ne pas faire la visite demain matin et de ne venir que pour mes consults tellement je suis pas bien ces jours-ci.

Présentement en train de faire une crise d'angoisse dans mon bureau. Tout. Va. Bien.

Bon, en ce moment j'ai vraiment le moral, c'est cool. Ce qui est moins cool, c'est que l'univers en profite pour m'envoyer des patients de moins de 35 ans avec des sarcomes polymétastatiques. Je vais voir mon 3e en 3 semaines...

Journée bureau. J'ai des courriers de consults à finir, un mail à envoyer, des papiers à trier... Et faudrait que je me prenne le cul à deux mains pour préparer mon dossier d'admissibilité au collège de la SFCTCV.

J'ai l'impression d'être perchée, aujourd'hui, c'est affreux.

On est entre nous? N'allez pas le crier sur Twitter pour ne pas les rendre jaloux, mais on a créé une promo spéciale Mastodon pour vous faire bénéficier d'un an d'abonnement à 59€ seulement avec le code spécial «BONNEANNEE2019SURMASTODON»

Profitez-en directement ici:
lesjours.fr/abonnement/code-sp

(et pas un mot sur les autres réseaux svp 🤐)

J'ai survécu au week-end de rhume d'homme. Aujourd'hui, c'est journée bureau avec retouches d'un article accepté pour publication avec modifications mineures. Je n'ai plus qu'à coincer mon patron dans un coin pour lui faire valider tout ça et c'est bon.

Dans une demi-heure, voire moins, je me CASSE \o/ Les blocs sont finis, je tousse toujours comme une perdue, mais demain je fais la GRASSE MAT !

Première réflexion ? "Ah mais parce que c'est vous qui m'avez opéré ?!"

BEN OUI POURQUOI TU QUOI QUE JE ME SUIS TROUE LE CUL A PASSER TE VOIR TOUS LES JOURS ET A GERER TES ANTALGIQUES;

Bon, j'ai vu le premier postop et je suis vénère. Pneumothorax opéré le mois dernier. Je suis passé le voir le jour de son entrée dans le service, la veille du bloc, et les trois jours qui ont suivi, en me présentant bien comme "une des chirurgiennes de l'équipe" et "c'est moi qui vais vous opérer."

Est-ce que ce serait sincèrement trop demander à la vie de me sentir en forme plus de 3 jours de suite ?

Enfin au moins j'ai fini mes courriers de la cs d'hier.

Envie d'aller consulter : proche de néant. J'en ai trois, deux postop et une première fois. Je suis fatiguée, j'ai des courbatures, et je voudrais être chez moi dans un bon bain chaud.

J'ai une virose d'homme : perclue de courbatures, grosse fatigue, mais à peine quelques crachats clairs et pas de fièvre.

En fait je ne viens sur Mastodon que pour râler, j'ai l'impression.

Elle n'est pas morte : le VSL l'a amené au mauvais hôpital, dans la mauvaise ville. Bref, je la voie la semaine prochaine.

Quoiqu'une solution alternative est "hospitalisée dans un périph à 2 heures de route et le transporteur a du retard." Tant de suspense est insoutenable.

Show more
Les copains d'abord

Vous êtes les bienvenus si on a déjà bu un verre ensemble !
This site is for my friends. You're welcome if you know me in some way, for instance if we had a drink one day.